Merhaba beddua.org porno sex hikayeleri okuyucuları,derlediğimiz en büyük hikaye arşivini sizlerin beğenisine sunuyoruz.Aradığınız tüm hikayeler burada

un divorce compliqué (2)Je dormis très profondément cette première nuit.Je ne me rappelle plus de quoi j’ai rêvé exactement, mais ça avait certainement un lien avec ma mère et à ma nouvelle relation avec elle. Beaucoup d’anciens flash d’elle, avec mon père, de nous trois en vacances. Et des projections où je m’imagine en train de faire des choses avec elle. Mais tout cela est confus.Je fus reveillé le lendemain matin par des bruits de cuisine. Il devait être 7h. Ma mère avait mis la télévision avec le son au plus bas, et préparait le petit déjeuner. Je commençais le travail à 8h30, donc je me sortais du lit à mon tour (avec tout ce qui c’était passé la veille, j’avais oublié de mettre mon réveil, heureusement que ma mère était là).En m’entendant me lever et enfiler mes chaussons, ma mère se retourna vers moi avec un doux sourire.- Bonjour mon homme, me fit-elle.Je pense que ma mère fait partie de cette génération où les femmes ont été éduquées dès leur enfance à s’occuper d’un homme. Je pense que ma mère se sentait inutile avec mon père, car il refusait ou s’énervait quand elle prenait son rôle de “femme d’interieur”, il lui disait de sortir, de se reposer, mais à priori, elle trouvait pleine satisfaction dans ce rôle, qu’avait du lui inculquer sa propre mère dans son enfance. Sans doute faisait elle cela sans meme s’en rendre vraiment compte tant ça lui semblait naturel.- J’ai fait griller des tartines avec le pain bahis firmaları que tu as acheté hier, et j’ai mis du beurre et de la confiture. Je vais te faire couler ton café. Moi c’est du thé, tu le sais…Elle portait juste une culotte noire, et avait du se doucher déjà ou faire sa toilette car je ne voyais aucune trace de sperme. Elle avait fait en tout cas cela sans bruit, pour ne pas me reveiller.- Tu vas avoir une grosse journée aujourd’hui ? me demanda t-elle- Je pars vers 8h, et je rentrerai ce soir vers 19h. Il faut bien, lui dis-je avec un sourire.Elle répondit à mon sourire, me servant les tartines et mon café devant moi. Elle prit sa tasse de thé et s’asseya devant moi. Elle but deux petites gorgées en me regardant manger.- Je suis un poids financier pour toi, j’aimerai tellement t’aider davantage, me dit-elle.- Sors toi cette idée de la tête maman, tu t’es bien occupé de moi pendant 18 ans, là faut juste que l’on se retourne. Ca prendra quelques temps, mais on va s’en sortir, c’est sur.Ma mère prit ma main dans la sienne, se leva, et vint se coller contre moi. Elle appuya ses seins contre ma tête, et me serra contre elle.-Continue de manger normalement, me fit elle en se décollant de moi, je vais te donner un peu de quoi t’aider pour ta journée.Elle s’agenouilla à coté de moi, glissa sa main dans mon pyjama, sortit ma queue, et pencha ta tête pour prendre mon sexe dans sa bouche. Le contact fut chaud, kaçak iddaa et “genereux”. Je voyais la tête de ma mère monter et descendre sur mon sexe (qui était déjà à moitié dur, mais là, il l’était devenu completement), elle descendait pour prendre les trois quarts de ma verge dans la bouche, puis remontait en suçant bien mon gland. Par moment, elle s’arrêtait, gardait mon gland dans sa bouche pour le sucer, et me branlait la verge à l’aide de trois doigts. Et puis elle recommençait ses mouvements de tête. Comme je ne disais rien, elle me regarda à un moment, sortit ma queue de sa bouche, et fit : “mange, tu vas être en retard. ne t’occupe pas de moi”.Je pris une gorgée de café, et me mit à manger ma première tartine. Je sentis que cela faisait plaisir à ma mère car elle me suçait plus vite, et surtout quand elle me branlais, elle le faisait vraiment très rapidement, tout en gardant mon gland dans sa bouche.Après quelques minutes, elle attrapa sa tasse de thé, prit une gorgée, qu’elle n’avala pas, et retourna vers ma queue.Je fus envahit d’une sensation chaude autour de ma verge, très agréable, et je sentais ma mère sucer, sucer encore, pour finalement avaler le thé tout en me suçant, puis elle reprit sa tasse, et recommença, renouvelant cette sensation de chaleur autour de ma verge.Je ne sais pas pourquoi, je me mis à penser à ma mère lors de vacances en Corse il y a plusieurs années, une ancienne image d’elle kaçak bahis que j’avais en tête, où je la trouvais très élégante quand nous allions dans les plus beaux hôtels. Je me rappelle des restaurants hors de prix où mon père nous amenait, de ma mère en robe, magnifique et maquillée. De quelques émois que j’avais ressenti tout en me culpabilisant un peu, en la voyant en maillot de bain sur la plage.J’éjaculais dans sa bouche tandis qu’elle me suçait avec son thé. Je giclais trois longues fois, et elle resta bien en place. Puis elle sortit doucement mon gland de sa bouche en gardant la bouche fermée, et je la vis avaler tout ce qu’elle avait. Elle fit une grimace, lacha un petit “berk”, puis me sourit.Elle alla se resservir du thé, et but quelques gorgées debout, appuyée contre le lavabo.- Comme ça tu seras en forme toute la journée, me dit elle.- Maman, je ne sais pas quoi dire, c’est special tout ça, et tres nouveau aussi… je ne veux pas que tu te sentes obligée ou contrainte. Je t’aide vraiment volontiers.- moi aussi c’est volontiers, répondit-elle simplement. Et dis toi que de toutes les femmes, je suis celle qui te connait le mieux, et t’aime le plus.Je m’habillais et me préparais pour partir au travail.Avant de quitter l’appartement, ma mère vint m’embrasser et se serrer contre moi.En marchant dans la rue, je me disais qu’elle m’avait fait jouir deux fois, et que je ne l’avais presque pas touché. Je me demandais si par mon comportement elle allait se sentir rejetée, repoussée, non désirée. Je secouais la tête… De trop curieuses idées tout ça. J’avais un appartement à faire visiter à 9h et ça c’était une priorité.(à suivre)

Kategoriler: Sex Hikayeleri

0 yorum

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir